Projet

  • Vue
  • Images

Pavillon de la France, Exposition Universelle de Séville, 1992

Séville, Espagne
1992

Concours remporté en 1990

Maître d’ouvrage : COFRES
(Compagnie Française pour l’Exposition de Séville)
Maître d’ouvrage délégué : SCIC AMO
Surface du projet : 10 000 m² Shon –  (40 000 m3)
Coût des travaux : 22 M € HT

Le Pavillon de la France, réalisé pour l’exposition universelle de Séville en 1992, a été visité par plus de sept millions de personnes. Vu de l’extérieur, le projet se présente comme un grand parvis de verre totalement ouvert, recouvert d’une plaque carrée, bleue.

Le bâtiment est donc composé d’une superstructure métallique et d’un important sous-sol en béton traversant la nappe phréatique. L’immense parvis, constitué de 500 dalles de verre, est surélevé permettant ainsi de faire "flotter" les visiteurs. Au fond du parvis se dresse un bâtiment de faible épaisseur, le "bâtiment lame", dont la longue façade est revêtue de panneaux de miroirs. Une plaque bleue de 50 x 55 m de côté faite de carbone, aussi fine en apparence qu’une feuille, flotte à 15 m au-dessus du sol, donnant l’impression d’un ciel suspendu. Les deux étages du bâtiment, au sous sol, accueillent des espaces d’expositions et une salle de conférence juste en dessous du "bâtiment lame". Le "puit d’images", de 17 m de profondeur, est le cœur du Pavillon. Ses parois sont recouvertes de miroirs qui réfléchissent à l’infini les images projetées sur un écran de 500m² placé au fond. Les visiteurs traversent ces images comme s’ils en faisaient partie, par le biais de deux "travelators" suspendus aux "mégapoutres" inférieures du parvis.
Un "promenoir", situé sous le parvis, entoure le vide central du puits d’images.
Il s’agit de proposer un voyage possible pour tous, de créer un certain climat d’ouverture et de tolérance sous le bleu d’un ciel transporté.

Crédits Agence

François Seigneur
Patrick Charoin
Ivan Di Pol
Francesco Paolo Zaccaro
Gertraud Zwirner