Projet

Jean-Paul Viguier Architecture - Les Champs-Elysées en 2025

Les Champs-Elysées en 2025

Paris, France
2025

Le Comité Champs-Élysées et la Mairie de Paris souhaitent insuffler un nouvel élan aux Champs-Élysées d’ici 2025, dans le cadre d’un projet de renouveau de cette trame historique. Il s’agit de repenser et de rééquilibrer les diverses fonctions commerciales, culturelles, architecturales et urbaines de l’avenue. Et ainsi, maintenir une attractivité internationale et séduire à nouveau les Parisiens.
Lors du Colloque du 14 novembre 2014 organisé par le Comité Champs Elysées, notre agence a proposé quatre pistes de réflexion : les flux, la verticalité, l’épaisseur et la forêt connectée, afin de raviver l’ensemble de l’avenue parisienne et mettre en lumière les rues avoisinantes.

 

Les flux
Dans ce projet, il est nécessaire de prendre en compte et de reconsidérer les différents flux de circulation qui cohabitent à l’échelle du quartier mais également à une échelle plus large. Une reconsidération qui doit s’effectuer en fonction de la nature de ces flux soit en termes de vitesses et d’usages. 

La verticalité
Pour conserver son attractivité, l’avenue doit renouveler ses fonctions et s’orienter vers une offre de loisirs à fort caractère culturel plus que commercial. Une répartition des usages qui peut être exploitée verticalement au sein des édifices. 

L’épaisseur
Pour redynamiser les Champs-Elysées dans son ensemble et retrouver une vie de quartier harmonieuse, un travail sur « l’épaisseur » doit permettre de retisser le lien entre les rues adjacentes et l’avenue. Une des pistes privilégiées est la réouverture des passages. 

Forêt connectée
Situés entre le rond-point des Champs-Élysées, les Jardins des Champs-Élysées vont être réinvesti par l’implantation d’une « forêt connectée », offrant ainsi une zone numérique avec un accès wifi, traversée de « bandes digitales » avec des informations multilingues, des vitrines virtuelles, des e-services touristiques ou encore l’histoire du lieu. 

Crédits Agence

Laura Gelso (directrice de projet)
Clémence De Dreuzy
Axel Kronborg 
Benjamin Doré (Responsable paysage)
Arnaud Mermet-Gerlat

  • Vue