Projet

  • Vue
  • Images
  • Map

Version Rubis

Montpellier, France
2013

Programme : 81 logements
Mission : Conception et suivi des travaux, architecture d’intérieur et architecture du paysage
Localisation : Quartier Port-Marianne, Montpellier

Maître d'oeuvre mandataire : Jean-Paul Viguier et Associés
Maître d'oeuvre d'éxécution :
Drop Ingénierie
Architecte mandataire :
Jean-Paul Viguier
Maître d'ouvrage : 
Nexity George V

BET structure : Andre Verdier
BET fluides : ENR Concept
Acousticien : Socotec
Surface du projet  : 6 000 m² Shon
Certification : BBC Effinergie

Version Rubis est un immeuble de 81 logements construits au nord-ouest du quartier Port-Marianne à Montpellier. Ce quartier a été imaginé pour mettre un frein à l’étalement de la ville vers le nord au profit d’un développement vers le sud, en direction de la mer. Port-Marianne était destiné, depuis l’implantation de la nouvelle mairie par Jean Nouvel en 2011, à devenir le nouveau centre-ville de Montpellier, relié à la mer par la création d’un canal à partir du fleuve Lez.

Pour ce projet, l’agence s’est inscrite dans la pensée de l’urbaniste montpelliérain Raymond Dugrand, qui a voulu que la ville se fabrique d’abord à partir de ses espaces publics et que la forme architecturale des bâtiments s’y adapte ensuite.

Avec la proximité immédiate du Parc Georges-Charpak, poumon vert de 8 hectares, Version Rubis interagit avec celui-ci en tenant compte de deux paramètres majeurs : d’une part, son implantation légèrement en retrait après une première rangée d’immeubles au bord du parc ; d’autre part, la dimension relativement modeste du volume dans le paysage urbain.

L’immeuble d’habitation s’inspire des folies de jardins en vogue au XVIIIe siècle.

Son corps central est recouvert de panneaux en fibre de verre faisant fonction d’isolation thermique par l’extérieur.

Le bâtiment se décline aléatoirement en quatre tonalités de rouge sur des panneaux et des volets coulissants en aluminium laqué et perforés. Leur coulissement renouvellement constamment la perception du volume et des façades. En profondeur d’îlot, les loggias s’avancent en porte-à-faux, comme des passerelles entre espace privé et espace public.

Perchée sur le toit, une grande villa blanche méditerranéenne se détache. Ses terrasses plantées en terrasses dialoguent chromatiquement à la végétation du parc voisin.

Version Rubis été récompensé par une Pyramide d'Or en septembre 2012.

Crédits Agence

Architectes directeurs de projet : Mehdi Jaoua, Octave Parant
Équipe projet : Michel Sebald, Katharina Kriener, Clémence De Dreuz, Natacha Soumagnac, Nora Sieffert, Nathalie François, Catherine Kirk 
Architecture du paysage : Benjamin Doré et Lionel Sikora